Stanislas Wawrinka, 100e mondial en quête de sa gloire passée à 37 ans, a rejoint les 8e de finale à Indian Wells, lundi, imité par le tenant du titre Taylor Fritz, expéditif. Son duel intergénérationnel avec Holger Rune (8e), de 18 ans son cadet, a tenu ses promesses, avec de beaux points et un peu d’électricité en prime.

Car les deux joueurs avaient un petit passif, remontant à novembre dernier, quand le Danois avait battu le Suisse à Bercy, en sauvant trois balles de match, sur la route de son premier titre dans un Masters 1000. A l’époque, le comportement du vainqueur sur le court avait agacé le vaincu, qui lui avait dit: « Je te conseille d’arrêter de faire le bébé sur le court« .

ATP Indian Wells

Deux sets et plus de deux heures, Auger-Aliassime a (encore) pris son temps contre Cerundolo

IL Y A 9 HEURES

Revanche tendue pour Wawrinka

Cette fois, le vieux lion a fait plier le jeune loup. Mais il a bien cru à une malédiction sur le point de sévir, quand Rune a effacé une autre balle de match à 5-4 dans le deuxième set, avant de remporter le tie-break.

Le triple vainqueur en Grands Chelems (Open d’Australie 2014, Roland-Garros 2015, US Open 2016) n’a pas gambergé, car son tennis du jour était dans le vrai. Lâchant encore quelques revers dont il a le secret, « Stan the Man », qui a continué à dicter le rythme, a fait craquer son adversaire, pour en finir 6-2, 6-7 (5/7), 7-5 en 2h40.

Sur quoi, Rune lui a lancé au moment de la poignée de main : « Tu n’as rien à me dire maintenant ? ». « Qu’est-ce que tu veux que je te dise ?« , a répliqué le finaliste du tournoi en 2017. Ambiance.

Wawrinka, qui reste sur deux quarts à Marseille et Rotterdam, où il estimait « avoir joué son meilleur tennis depuis des mois », confirme ce renouveau dans le désert californien, lui qui tente de renouer avec son meilleur niveau après deux saisons gâchées par des blessures. Il affrontera l’Italien Jannik Sinner (13e), tombeur du Français Adrian Mannarino (68e) en deux manches (7-6, 6-4).

Fritz express

Taylor Fritz (5e) lui a étrillé 6-1, 6-2 de l’Argentin Sebastian Baez (35e), malgré un vent apparaissant comme son réel adversaire dans cette rencontre. « Il est vraiment difficile à gérer. D’un côté, il faut frapper la balle beaucoup plus fort pour la faire passer au-dessus du filet. De l’autre, il faut faire attention, sous peine d’envoyer la balle trop loin« , a-t-il expliqué.

Autres qualifiés, le Canadien Felix Auger-Aliassime (10e) et l’Américain Tommy Paul (19e) qui s’affronteront en 8e.

ATP Indian Wells

Paul s’en sort face à Hurkacz, Auger-Aliassime traîne mais passe

IL Y A 9 HEURES

ATP Indian Wells

Du spectacle et une nouvelle perf’ pour Paul : sa victoire contre Hurkacz en vidéo

IL Y A 9 HEURES


Source link

KABDEL MEDIA

A propos de l'Auteur

CEO/FOUNDER of KABDEL MEDIA

Voir les Articles